forme-BLEU.png

DIMANCHE 21 NOV.

deux-boites-oubliees.jpg

16H30

LE GYPTIS

INÉDIT

DEUX BOÎTES OUBLIÉES
UN VOYAGE AU VIETNAM

De Cecilia Mangini et Paolo Pisanelli
Italie, 2020, Documentaire, 58 min, VOSTFR

L’histoire d’un film qui n’a jamais pu se faire…
L’histoire de la guerre et du peuple vietnamien, l’histoire de deux boîtes de pellicule retrouvées, la présence d’une documentariste obstinée, dont l’appartement est envahi par la genèse d’un film
à venir, journal de l’époque, regard d’aujourd’hui.

Film également en ligne du 24 au 30 novembre

HOMMAGE CECILIA MANGINI

Attentive aux thèmes de la marginalité, de l’immigration et des injustices sociales, Cecilia Mangini porte dans ses photos et ses films, un regard engagé et personnel sur l’individu.

En collaboration avec  le Festival International de Films de Femmes de Créteil.

En présence de : Paolo Pisanelli.

En partenariat avec l'IICM

Cecilia Mangini naît en 1927 dans les Pouilles, région pauvre et agricole du sud de l'Italie, elle devient photographe et réalisatrice dans les années 50.

Son amitié avec le poète cinéaste Pier Paolo Pasolini se concrétisera dans une collaboration fructueuse, il écrira et donnera sa voix à des textes composés pour trois courts-métrages documentaires qui de ce fait forment un ensemble.

Il s’agit tout d’abord de Ignoti alla Città, (Ignorés par la ville) qu’elle réalise en 1958 et qui sera censuré pour incitation à la délinquance. Elle y filme les bidonvilles de la périphérie de Rome, et les jeunes désœuvrés dont Pier Paolo Pasolini a fait le portrait dans son roman Le Ragazzi di Vita. Puis Stendalì, qu’elle réalise en 1959 dont le texte de poésies populaires est composé par Pier Paolo Pasolini, en griko, un dialecte parlé dans la région de Salento, héritage du grec de l’Antiquité. Enfin, La Canta delle Marane, (Le chant des marécages) réalisé en 1961, où elle filme des adolescents au bain, dans la banlieue romaine. Elle réalisera 26 films de 1958 jusqu’à sa mort en 2021.

En 1962, Mangini, Lino Del Fra et Lino Miccichè réalisent un documentaire, All’Armi, Siam Fascisti, à partir d’archives issues de la propagande visuelle des régimes fascistes. Le film est censuré parce qu'il montre et dénonce les collusions entre le Vatican et le régime fasciste de Mussolini. En 1965, elle réalise Essere donne, (Être femmes) portraits de femmes au travail entre autres, toujours dans l’esprit du néoréalisme italien. Entre décembre 1964 et mars 1965, elle effectue un reportage et commence un film au Viêt Nam, avec son mari compagnon de vie et de travail Lino Del Fra, pour soutenir la cause du Vietnam du Nord. Ce film avorté, extraordinaire reportage sur les combattants Viêt-cong, malheureusement inachevé, sera l’objet d’un nouveau film Due scatole dimenticate (Deux boîtes oubliées) en 2020 qu’elle co-réalise cette fois ci avec son ami Paolo Pisanelli grâce auquel elle tournera ses derniers projets. L’infatigable Cecilia Mangini est filmée dans son appartement, transformé en atelier où elle est en train de travailler, d’inventer un nouveau film avec des images tournées en 1965 oubliées et retrouvées… Images d’hier et d’aujourd’hui qui tissent un portrait de la cinéaste tout à fait émouvant. C’est également avec Paolo Pisanelli qu’elle termine la réalisation en 2021, de Grazia Deledda la révolutionnaire, un portrait de la grande écrivaine sarde, prix Nobel de littérature. C’est son dernier opus. Elle tire sa révérence en 2021.

CECILIA-MANGINI.png

Paolo Pisanelli "PASSION, VISION, RÉVOLUTION", ce sont les trois mots que choisi Paolo Pisanelli pour décrire son amitié avec Cecilia Mangini. Après quinze ans d'amitié, d'aventures, de collaborations, de discussions, après des voyages à travers le monde pour des rencontres, séminaires, expositions, critiques et projections, Paolo Pisanelli est le plus proche allié de Cecilia Mangini, celle qu'il surnomme "la femme rebelle". Photographe et cinéaste italien, Paolo Pisanelli débute en tant que reporter photographe et est passionné comme Cecilia Mangini, par la photographie de rue. Dès 1997, il se consacre à la réalisation de documentaires. À travers ses films, il raconte des villes, des histoires de migration, les luttes sociales ou encore les traditions musicales. Paolo Pisanelli rencontre Cecilia Mangini en 2005 et ensemble ils réaliseront deux documentaires et deux courts métrages. Grazia Deledda, la révolutionnaire (2021), un voyage cinématographique qui fait revivre le monde de l'écrivaine et ethnographe sarde Grazia Deledda, première femme italienne à avoir reçu le Prix Nobel pour la littérature en 1926, à travers des documents et des manuscrits inédits. Deux boîtes oubliées (2021), revient sur le voyage au Vietnam entreprit par Cecilia Mangini et son défunt mari, le cinéaste Lino Del Fra. Entre décembre 1964 et mars 1965, ils effectuent un reportage au Vietnam, déchiré par la guerre, pour soutenir la cause du Vietnam du Nord. Le binôme n'a jamais pu terminer ce reportage. Plus d'un demi-siècle plus tard, la cinéaste revient sur ces images, émouvantes et immobiles, dont certaines sont retrouvées par hasard.

Paolo-Pisanelli.jpg
manginipisanelli.jpg
green-sea.png

17H30

LES VARIÉTÉS

PREMIÈRE FRANÇAISE

D’Angeliki Antoniou
Grèce, Allemagne, 2020, Fiction, 95 min, VOSTFR

Anna a perdu la mémoire, mais pas son goût de cuisiner. Elle rencontre Roula, patron d’un modeste restaurant ouvrier du bord de mer. Cuisinant des plats simples et délicieux, elle réveille des souvenirs chez les habitués, qui l’aident à se retrouver.

Film également en ligne du 24 au 30 novembre

Angeliki Antoniou, architecte et réalisatrice, vit entre Athènes
et Berlin. Nous avons programmé Eduart en 2010, son œuvre fera l’objet de la leçon
de cinéma 2021, mardi 23 novembre.

En présence de la réalisatrice

Angeliki Antoniou, Après des études d’architecture en Grèce et de cinéma à Berlin, Angeliki Antoniou, née à Athènes, a travaillé comme scénariste et réalisatrice en Grèce et en Allemagne. Elle a réalisé près d’une dizaine de films de fiction et documentaires récompensés dans de nombreux festivals internationaux dont Eduart primé 18 fois qui a reçu l' Antigone d'or à Montpellier. L'actrice de Green Sea,  Angelika Papoulia vient de recevoir le prix Orpheus au festival grec de Los Angeles en 2021. Elle a créé également une société de production indépendante basée à Berlin.

angeliki-antonionou.jpg

LES VARIÉTÉS

INÉDIT

ailleurs-partout.png

19H45

D’Isabelle Ingold et Vivianne Perelmuter
Belgique, 2020, Documentaire, 63 min, VOSTFR

Un clic suffit pour traverser virtuellement les frontières sur un écran d’ordinateur. Hors-champ la réalité du récit du voyage de Shahin, jeune migrant iranien, nous parvient par bribes à travers des tchats et des conversations téléphoniques avec sa mère.

Isabelle Ingold est monteuse et réalisatrice. Née au Brésil, immigrée en France, Vivianne Perelmuter réalise documentaires, fictions, photographies.

En présence des réalisatrices

En partenariat avec Image de Ville

Diplômée de la Femis, Isabel Ingold est monteuse et réalisatrice indépendante. Elle collabore avec Vivanne Perelmuter soit comme monteuse, notamment dans Le Vertige des possibles, soit comme co-réalisatrice dans Une place sur terre.

PHOTO_VI.jpg