forme-BLEU.png

JEUDI 25 NOV.

memory-box.png

17H30

LES VARIÉTÉS

AVANT-PREMIÈRE

De Joana Hadjithomas et Khalil Joreige
France, Liban, 2020, Fiction, 102 min, VOSTFR

Montréal, Noël, Alex et sa mère Maïa reçoivent un colis de Beyrouth. Il contient des cahiers, des photos, témoignages de la guerre civile, envoyés par cette dernière à son amie exilée à Paris. Alex va découvrir ce passé tu si longtemps
par sa mère.

Joana Hadjithomas et Khalil Joreige questionnent sans répit le passé et la trace. Ils ont été célébrés et récompensés dans de grands festivals internationaux.

En présence des trois actrices du film  :

Rim Turki, Manal Issa, Paloma Vauthier

À la fois artistes et cinéastes, Joana Kadjithomas et Khalil Joreige sont nés à Beyrouth et ont grandi pendant la Guerre du Liban. Depuis 1990, ils collaborent sur des œuvres communes. Leurs films, oscillant entre le réel et la fiction, se déroulent essentiellement au Liban. S’inspirant d’expériences personnelles et d’archives, ils questionnent les représentations et l’écriture de l’histoire. Parmi eux : Je veux voir (2008), et The Lebanese Rocket Society : l'étrange histoire de l'aventure spatiale libanaise (2013). Memory Box  est leur dernier film.

JOANA-hadjithomas.jpg
l-homme-qui-a-vendu-sa-peau.png

20H30

LES VARIÉTÉS

INÉDIT

De Kaouther Ben Hania
Tunisie, France, Belgique, Suède, Allemagne, Qatar, Arabie
Saoudite, 2020, Fiction, 100 min, VOSTFR

Sam Ali, jeune Syrien, fuit son pays en guerre pour le Liban. De là, amoureux, il veut rejoindre celle qu’il aime en Europe. Pour y parvenir, il vendra la peau de son dos à un artiste sulfureux qui en fera une œuvre d’art, ceci au prix de sa liberté.

Kaouther Ben Hania, scénariste, actrice et réalisatrice tunisienne,
a vu ses films, longs et courts, primés dans de nombreux festivals internationaux.

En présence de la réalisatrice, fidèle
de nos Rencontres.
En partenariat avec la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Un verre sera offert avant la séance.

Kaouther Ben Hania est née à Sidi Bouzid en Tunisie et a étudié à l’École des Arts de Tunis et à la Fémis. À partir de 2004, elle réalise cinq courts métrages puis en 2014, son premier long métrage Le Challat de Tunis. Son film La Belle et la Meute est récompensé dans de nombreux festivals et L’Homme qui a vendu sa peau est le premier film tunisien sélectionné aux Oscars.

kaouther-ben-hamia.png