facebook.png
twitter_gris.png

© 2018 Association Films Femmes Méditerranée 2 rue Henri Barbusse 13001 Marseille 

MARSEILLE

 JEUDI 5 DÉC   9h30 LES VARIÉTÉS

EN PARTENARIAT AVEC LYCÉENS
ET APPRENTIS AU CINÉMA

Film projeté aussi mer. 04 déc. à 20h à L’Alhambra

PAPICHA

 

De Mounia Meddour

Algérie | 2019 | Fiction | VOSTFR | 1h45
Avec Lyna Khoudri, Shirine Boutella,
Amira Hilda Douaouda, Zahra Doumandji

Alger, années 90.
Nedjma, 18 ans, étudiante, rêve de devenir styliste. À la nuit tombée, elle se faufile à travers le grillage de la cité pour rejoindre la boîte de nuit et les jeunes filles algéroises, les «papichas» et leur vendre ses créations. Nedjma refuse de voir se dégrader la situation politique et sociale du pays. Elle décide de se battre pour sa liberté en organisant un défilé de mode, bravant ainsi tous les interdits.

En présence d’une invitée
de l’équipe du film

Après des études de journalisme à Alger, Mounia Meddour se forme au cinéma à La Fémis à Paris. Elle a réalisé plusieurs documentaires et courts métrages. Papicha est son premier long métrage.

Sélection Un certain regard

Festival de Cannes 2019

 JEUDI 5 DÉC    15h30 LES VARIÉTÉS

PREMIÈRE EN FRANCE

Film précédé d’un court métrage d’Agnès Varda

GLI ULTIMI
A VEDERLI
VIVERE

 

De Sara Summa

Allemagne | 2019 | Fiction | VOSTFR | 1h19
Avec Barbara Verrastro, Pasquale Lioi,
Canio Lancellotti

Le sud de l’Italie, à la fin de l’été: la famille Durati vit dans une maison isolée au milieu d’un paysage imposant couvert de rochers. Protégés et coupés de tout, ils sont reliés au monde extérieur par une seule route traversant leur plantation d’oliviers. Ce jour-là, le temps passe vite dans leur quotidien. Ce sera le dernier jour de leur vie.

En présence de la réalisatrice

Née en 1988 en France, Sara Summa a fait des
études de cinéma dans des universités en France, en Italie, aux États-Unis et en Allemagne. Gli ultimi a vederli vivere est son premier long métrage.

Sélection Berlinale
Festival de Berlin 2019,
Meilleur Film + Meilleure réalisatrice

Cinepocalypse de Chicago 2019

 

 JEUDI 5 DÉC    19h LA BALEINE

INÉDIT

        En partenariat avec le FIDMarseille. Présenté par Jean-Pierre Rhem.
Film précédé d’un court métrage d’Agnès Varda.

CHAOS

 

De Sara Fattahi

Autriche, Syrie, Liban, Qatar | 2018 | Fiction | VOSTFR | 1h35
Avec Raja, Heba, Jaschka Lämmert

L’histoire de trois femmes dans trois villes différentes. La première vit isolée à Damas, elle ne parle plus à d’autres. La deuxième est partie de Damas pour la Suède, s’enferme dans ses peintures et espère pouvoir se débarrasser des fantômes du passé. La troisième aboutit à Vienne, face à un avenir incertain. Une conversation entre l’intérieur et l’extérieur, une conversation impossible.

En présence de la réalisatrice

Née à Damas en 1983, Sara Fattahi y fait des études de droit et de Beaux-Arts. Depuis 2010, elle est réalisatrice indépendante. Ses films sont sélectionnés et primés dans des festivals internationaux.

Léopard d’Or Locarno 2018,

Meilleur Film Festival de Mar del Plata 2018, Extra Value Film Award Viennale 2018

 

 JEUDI 5 DÉC    21h LA BALEINE
Film précédé d’un court métrage d’Agnès Varda.

DE CENDRES
ET DE BRAISES

 

De Manon Ott

France | 2018 | Documentaire | 1h13

Portrait poétique et politique d’une banlieue ouvrière en mutation, ce film nous invite à écouter les paroles des habitants des cités des Mureaux. Qu’elles soient douces, révoltées ou chantées, au pied des tours de la cité, à l’entrée de l’usine ou à côté d’un feu, celles-ci nous font traverser la nuit jusqu’à ce qu’un nouveau jour se lève.

En présence de la réalisatrice

Cinéaste et chercheuse en sciences sociales et en cinéma, Manon Ott est autrice de quatre films qui explorent des territoires en marge et parfois en lutte, à la rencontre de leurs habitants.

Sélections Entrevues Belfort 2018,

Dok Leipzig 2018,
Visions du réel Nyon 2018